NOS PROJETS

Nos projets pour lutter contre ce fléau qui dévore le visage des enfants, est dans un premier temps de sensibiliser la population occidentale et de mobiliser la communauté internationale, puis de collecter suffisamment de fonds pour, dans un premier temps au Cameroun, mettre en place une campagne de vaccination, permettant également de détecter les enfants affectés par la maladie, et d'ainsi soit les traiter grâce à la distribution d'antibiotiques, soit permettre une prise en charge rapide dans l'objectif de non seulement sauver des vies, mais également de permettre une reconstruction faciale des enfants touchés.

Notre objectif est particulièrement ambitieux, puisqu'il prévoit la construction à Yaoundé d'un hôpital aux normes européennes, favorisant une réactivité indispensable à la survie de ces enfants.

Si nous n'avons à ce jour pas été intégré à la Fédération Internationale No Noma qui regroupe actuellement plus d'une trentaine d'associations, nous avons l'appui du Ministère de la Santé du Cameroun qui s'est engagée à mettre à notre disposition tous les trimestres 30.000 agents communautaires pour gérer sur le terrain les actions de prévention et de soins.

Par ailleurs, nous avons obtenu l'engagement de l'Institut Colgate de nous mettre à disposition des packs pour sensibiliser les populations concernées par la maladie à l’importance de l’hygiène dentaire.

Plusieurs personnalités africaines nous soutiennent également dans nos démarches, tels que les footballeurs camerounais Roger Milla et Samuel Eto'o.

Enfin, Monsieur Emmanuel De Brantes s'est engagé à nos côtés pour mener des actions de communication en France, avec entre autre l'organisation récurrente de soirées pour récolter des fonds.

PROGRAMME DE PRÉVENTION, DE DÉTECTION PRÉCOCE ET DE GUÉRISON DU NOMA DANS LA RÉGION D'AFRIQUE CENTRALE.

L'Organisation Stop Noma a constaté qu'aucune campagne de lutte contre le Noma n'existe dans la sous-région de l’Afrique centrale.
Une majeure partie des agents de santé, des autorités locales et de la population méconnaissent cette maladie et tardent à intervenir lorsqu'ils se trouvent face à un patient souffrant de Noma.
Dans les villages, les décès dus au Noma ne sont généralement pas recensés comme tels et bien souvent ne sont pas déclarés.

Pourtant, avec un meilleur accès aux soins et à l'alimentation, le Noma pourrait être évité ou son évolution enrayée dès les premiers signes. En effet, le paradoxe du Noma est que cette maladie, potentiellement mortelle, peut être traitée facilement, avec des moyens simples (antibiotiques, soins locaux, nutrition), si elle est diagnostiquée rapidement. Consciente de la nécessité d’intervenir en amont face à cette problématique, l'association Stop Noma souhaite donc réaliser une campagne de sensibilisation touchant un large public comprenant autant le personnel de santé que l'ensemble des villageois.

Cette campagne, préparé en partenariat avec la Fondation Roger Milla et avec la collaboration du ministère de la santé publique de la république du Cameroun, sera menée de 2018 à 2050, dans un premier temps au Cameroun, puis progressivement dans la région d’Afrique centrale et les pays frappés par ce fléau. Objectif principal du projet.

  • Promotion de l’hygiène bucco-dentaire et corporelle
  • Sensibilisation aux questions liées à la malnutrition et à ses conséquences
  • Sensibilisation aux maladies infectieuses et aux questions de vaccination des maladies infantiles
  • Promotion de la salubrité domestique
  • Distribution aux centres sanitaire de médicaments essentiels pour combattre le noma (antibiotiques + Vitamines C + Bains de bouche désinfectant)
  • Distribution aux enfants à risque de packs contenant «brosse à dents + pâte dentifrice»
  • Distribution d’aide alimentaire aux enfants sous alimentés
  • Distribution de paille « Life Straw » aux populations en manque d’eau potable

CONSTRUCTION D'UN HÔPITAL DE RÉFÉRENCE RÉGIONAL AFRIQUE, À YAOUNDÉ, ÉQUIPÉ D'APPAREILS DE HAUTE TECHNOLOGIE MÉDICALE, POUR LE TRAITEMENT CHIRURGICAL DU NOMA ET DES MALADIES DIFFICILEMENT OPÉRABLE.

En plus d’être défigurés à vie, ces enfants sont exclus du système scolaire et en marge de la communauté villageoise.
Ils ne sont ni regardés, ni entendus, ni soignés. Leurs familles, faute de comprendre que le Noma peut être guéri, pensent avoir été frappées par une malédiction.
Certaines tribus n’hésitent d'ailleurs pas à abandonner leurs enfants malades aux animaux en brousse durant la nuit.

Cette terrible maladie qui ronge le visage des enfants, est principalement due à la malnutrition et au manque d’hygiène. Détectée tôt, il est tout à fait possible de soigner et de guérir les enfants ; plus tard, seules des interventions chirurgicales souvent complexes et multiples peuvent leur rendre un visage.

Ces opérations ne peuvent aujourd’hui s’effectuer que dans les hôpitaux en Europe, très loin du lieu où vivent les victimes. La longue procédure d’obtention du visa pour l’évacuation sanitaire en Europe ainsi que la trop longue attente de soins prodigués, provoque le décès des enfants dans d’atroces souffrances.

Il est donc indispensable de créer un hôpital de référence régional Afrique, aux normes européennes, équipé d’appareils de haute technologie médicale, qui offrira les soins aux enfants gravement défigurés et pratiquer directement sur place les interventions chirurgicales de reconstruction du visage.

Ce centre hospitalier spécialisé sera reservé aux patients de tout le continent africain, il permettra aussi d’opérer gratuitement les enfants atteints entre autres de malformations congénitales et acquises chez les enfants.

Une maison d’accueil pour la convalescence et la rééducation des patients viendra compléter le projet, qui prévoit également un suivit post opératoire, indispensable afin de s’assurer que l’enfant, une fois guérit et de retour chez lui, ne sera pas à nouveau infecté par le noma.

Ce projet est soutenu entre autres par les footballeurs légendaires Samuel Eto’o, Roger Milla et le gouvernement de la république du Cameroun qui à mis à disposition un terrain d'une surface de 10 000 m2 dans la ville de Yaoundé, à proximité de l'aéroport international.

Aidez les enfants défigurés par cette terrible maladie.



>>Téléchargez la plaquette complète PDF du projet STOP NOMA for children

CAMPAGNE DE SENSIBILISATION DE LA POPULATION EN OCCIDENT ET MOBILISATION DE LA COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE

En savoir plus